ARTICULATION ENTRE AGRICULTURE FAMILIALE ET AGROBUNISINESS: LE CESE PROPOSE DE NOUVEAUX MODELES AGRICOLES

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) joue sa partition dans son rôle de conseil au gouvernement. Les membres de la Commission du développement rural dirigée par Dr Ndane Diouf proposent de nouveaux modèles agricoles susceptibles de permettre au Sénégal d’atteindre son objectif d’autosuffisance.

Pour permettre à l’agriculture familiale de résister face aux assauts de l’agrobusiness, il faut nécessairement faire appel à de nouveaux modèles agricoles. C’est la conviction de Dr Ndane Diouf, président de la Commission du développement rural du Conseil économique, social et environnemental. Au moment où les membres de la société civile regroupés au sein du Cadre de Réflexion et d’Action sur le Foncier au Sénégal (CRAFS) battent campagne pour la préservation de l’agriculture familiale face à l’agrobusiness, dans le cadre de la réforme foncière en cours, les conseillers économiques, sociaux et environnementaux mènent également le plaidoyer. C’est tout le sens du travail effectué par la Commission du développement rural du CESE qui a réfléchi par rapport à l’articulation de l’agriculture familiale et l’agrobusiness dans un thème intitulé «Agriculture familiale, agrobusiness et développement de l’entreprise» figurant dans son rapport 2014.

«La commission du développement rural a réfléchi déjà par rapport à l’agriculture familiale et à l’agrobusiness. C’est un de nos premiers thèmes qui s’intitulait «Agriculture familiale, agrobusiness et développement de l’entreprise», nous apprend Dr Ndane Diouf. Pour mettre en œuvre les recommandations comprises dans ce rapport 2014 du CESE, le président de commission estime que le Sénégal a nécessairement besoin de dérouler de nouveaux modèles agricoles pour parer les dérèglements climatiques. Ce sont, entre autres, l’arboriculture, l’agroforesterie et l’agro écologie.

«J’ai eu la chance de faire partie de la délégation sénégalaise à la Cop21 à Paris où j’ai fait une communication qui était axée sur les nouveaux modèles agricoles qu’il faudrait mettre en œuvre par rapport aux dérèglements climatiques», dit-il. Selon lui, «ces modèles agricoles reposent bien sûr sur une autre façon de faire l’agriculture, c’est-à-dire utiliser de nouvelles techniques agricoles consistant à cultiver la terre en y mettant des arbres».

Et de poursuivre : «J’ai parlé de l’arboriculture. Ensuite, il faut améliorer l’agriculture par l’agroforesterie et l’agro écologie. Voilà la dynamique dans laquelle nous nous inscrivons au niveau de notre commission». Il faut signaler que l’eau sera bien au cœur de la mise en œuvre de ces nouveaux modèles agricoles. C’est par là où Dr Ndane Diouf préconise l’évaluation du potentiel hydrique national.

Chérif FAYE - SudOnline : 11/02/2016

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 14oct. 2016

    FORUM NATIONAL DES OP ET OSC SUR LA REFORME FONCIERE AU SENEGAL AU GRAND THEATRE

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués de

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués des organisations paysannes et de la société civile sera une occasion pour restituer à la base du CNCR et de ses partenaires du CRAFS le travail effectué dans le cadre du processus de réforme foncière et le contenu du document de politique foncière afin de recueillir les avis.

Actualités

Scroll To Top