Conférence internationale sur l'état des droits et des ressources 2016-2017 : Passer des risques et des conflits à la paix et la prospérité en Afrique

Organisée par l’Initiative des droits et des ressources, en collaboration avec la Commission nationale de réforme foncière (CNRF), l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR) et le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), la Conférence internationale sur l'état des droits et des ressources 2016-2017, a eu lieu à Dakar le 9 février 2017. Elle avait pour thème «Passer des risques et des conflits à la paix et la prospérité en Afrique». Cette rencontre, qui a réuni des chercheurs, spécialistes des questions foncières, acteurs de la société civile et des gouvernements, a été l'occasion de mettre en lumière la corrélation entre les investissements fonciers et les conflits communautaires en Afrique.

Intervenant dans le cadre d'un panel, Alioune Gueye, président de la Fédération des périmètres autogérés et administrateur du CNCR, a en effet expliqué que l'affectation des terres communautaires aux détenteurs de capitaux a pour effet de précariser les familles et communautés villageoises en les dépossédant de leur premier facteur de production. Ces situations génèrent des bouleversements au niveau de la cohésion familiale et de la solidarité en plus de susciter des conflits fonciers intra et intercommunautaires. Un vibrant plaidoyer en faveur de la reconnaissance des droits des communautés à la terre et pour la sécurisation de la vocation des espaces communs a donc été porté par le CNCR dans le cadre de cet évènement. L'institutionnalisation des conventions locales de gouvernance du foncier et la définition et l'application d'un statut juridique aux exploitations familiales ont été également présentées comme des options permettant d'atténuer les conflits et de sécuriser les droits des communautés.

Comme Babacar Diop, président de la FONGS et membre du CNCR, l'a affirmé en discours d'ouverture, il est indispensable que les réformes foncières en cours respectent les droits des acteurs des exploitations familiales qui jouent un rôle important dans la sécurité alimentaire, dans la gestion des ressources naturelles et dans la construction d'économies locales et régionales diversifiées et créatrices d'emplois.

 

 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top