Forte mobilisation du Cadre de Réflexion et d’Action sur le Foncier au Sénégal (CRAFS) à travers une série d’actions pour la poursuite de la réforme foncière

Du côté de la société civile Sénégalaise, la messe est déjà dite, il n’est plus question de perdurer dans la léthargie qui caractérise le processus de réforme foncière depuis quelque temps. Ainsi, après une forte mobilisation les 3 et 4 Novembre 2017 à Thiès qui avait réuni agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, exploitants forestiers, représentants d’ONG, d’OP, d’organisations de femmes et de jeunes, d’experts fonciers, d’élus locaux, des membres du Conseil Economique Social et Environnemental, le mois de décembre a été également très intense en termes d’activités pour échanger sur les questions de gouvernance foncière et sur le processus de réforme. C’est ainsi que le comité technique du CRAFS s’est réuni le 9 Novembre au siège social du CNCR pour d’abord évaluer l’atelier de Thiès et dégager quelques actions prioritaires permettant de relancer le processus.

Sous l’impulsion du CNCR qui assure le secrétariat, le CRAFS a par ailleurs organisé du 11 au 12 Décembre 2017 à Keur Moussa dans la région de Thiès un atelier de réflexion méthodologique pour l’élaboration d’une contribution à la législation foncière et l’opérationnalisation de la feuille de route qui a été déclinée depuis l’atelier du mois de novembre.  Ainsi, 4 nouveaux objectifs ont été assignés au CRAFS : renforcer et consolider le CRAFS ; Promouvoir la relance et la finalisation du processus de réforme foncière ; Renforcer l’accompagnement des communautés locales pour une sécurisation de leurs droits fonciers et enfin soutenir les collectivités pour l’amélioration de la gouvernance foncière locale. Pour y parvenir, le CRAFS a élaboré un plan d’action qui est décliné en 4 axes d’intervention avec des lignes d’actions prioritaires, il s’agit de : la réflexion stratégique et construction d’argumentaires, de positions et de propositions,  renforcement de capacités des acteurs locaux pour une promotion de la bonne gouvernance des ressources naturelles, veille/mobilisation/soutien aux acteurs dans la lutte contre l’accaparement des terres et dialogue politique.

Dans le déroulement de ce plan d’action, un point de presse a été tenu le 23 décembre dans les locaux du CNCR. Cette rencontre avec les journalistes a été une occasion pour les leaders du CRAFS de lire à nouveau leur déclaration qui rappelle au chef de l’Etat les innombrables efforts et sacrifices qui ont été consentis pour faire arriver à ce processus de réforme un niveau jamais atteint précédemment et l’invite par ailleurs à continuer la réforme tout en tenant compte des points de divergence qu’il y a entre la Société Civile et la Commission de réforme notamment sur l’attribution de droits réels sur le domaine national. Ce qui n’est point une aspiration des populations en milieu rural.

Voir Déclaration CRAFS sur ce lien : http://www.cncr.org/fr/espace-multimedia/revues-de-presse/declaration-du-cadre-de-reflexion-et-daction-sur-le-foncier-au

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 14oct. 2016

    FORUM NATIONAL DES OP ET OSC SUR LA REFORME FONCIERE AU SENEGAL AU GRAND THEATRE

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués de

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués des organisations paysannes et de la société civile sera une occasion pour restituer à la base du CNCR et de ses partenaires du CRAFS le travail effectué dans le cadre du processus de réforme foncière et le contenu du document de politique foncière afin de recueillir les avis.

Actualités

Scroll To Top