GRACE A L’APPUI DE ILC, LE CNCR RENCFORCE SES CAPACITES SUR LA COUVERTURE MEDIATIQUE DES DROITS FONCIERS EN AFRIQUE.

 

Du 20 au 22 juin 2018, le CNCR a participé à Kampala en Ouganda à la formation sur la couverture médiatique des droits fonciers en Afrique. Cette formation a été organisée par la Coalition Internationale pour l’Accès à la Terre (ILC), en partenariat avec le Centre Africain pour l’Excellence des Médias (ACME). L'objectif de cette formation était d'accélérer les rapports sur les droits fonciers, la gouvernance foncière en Afrique en réunissant des journalistes d'investigation et des membres de la Coalition (notamment le CNCR) pour mener des enquêtes basées sur les données et fondées sur les connaissances et des plaidoyers éclairés sur les terres.

En effet, le débat sur les enjeux de la gestion foncière en Afrique se pose de nos jours avec acuité du fait surtout de l’intensification des investissements privés sur les terres.  Un contexte de mondialisation économique qui s’accompagne de considérables violations des droits humains notamment les droits fonciers des communautés. Avec le soutien des décideurs politiques, les multinationales acquièrent de vastes étendues de terres en Afrique pour réaliser leurs projets d’investissement. Des terres qui sont obtenues sur la base de promesses liées à la création d’emplois locaux, de paiement d’impôts au profit de nos Etats, de la protection de l’environnement, entre autres. Toutefois, le constat révèle que de telles acquisitions foncières sont à l’origine de l’accroissement de la pauvreté dans le continent. Car, les communautés sont dépossédées de leur premier facteur de production qui est la terre, les dédommagements pour leur déplacement ne sont pas à la hauteur des dommages causés, les promesses ne sont pas respectées, l’environnement est détruit. 

Dans un contexte aussi crucial, ILC estime que le renforcement de capacités des journalistes et la facilitation de leur collaboration avec ses organisations membres qui sont défenseurs des droits fonciers des communautés sont des piliers sur lesquels, il faut s’appuyer pour mener à bien la lutte. Ainsi durant les 3 jours de formation, les experts de ILC et ACME, ont renforcé les journalistes sur les principes internationaux qui protègent les droits fonciers des communautés ; les enjeux liés au genre et la place de la coutume dans la gestion foncière en Afrique.  Ils ont bénéficié également des éléments de compétences liés à l'investigation et la narration fascinante. Une grande partie de la formation s'était inspirée du manuel de Transparency International sur les enquêtes foncières et la corruption en Afrique, et a été organisée autour de la planification des enquêtes foncières, des droits fonciers et de la corruption. Les membres de l'ILC, quant à eux, ont été renforcés sur des orientations stratégiques et les formes de collaborations qu’ils doivent entretenir avec les médias. Ils ont aussi partagé des études de cas, le CNCR a ainsi partagé son travail sur l’exploitation des mines à Kédougou. Après cette formation, il a été retenu que chaque journaliste écrira au moins une histoire et ILC a prévu une petite subvention pour les accompagner dans  la recherche d'histoire et la production. En outre, un groupe média ILC a été constitué pour assurer le suivi des recommandations et maintenir le lien déjà existant.

A rappeler que ILC est une alliance mondiale de la société civile et d'organisations intergouvernementales travaillant ensemble pour placer les personnes au centre de la gouvernance foncière. L'objectif commun de plus de 260 membres de l'ILC est de réaliser une gouvernance foncière pour et avec les populations au niveau national, répondant aux besoins et protégeant les droits des femmes, des hommes et des communautés qui vivent sur et à partir de la terre.

 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 25juil. 2016

    Formation des administrateurs du CNCR sur la gouvernance foncière

    Dans le cadre de son programme de renforcement des capacités des l

    Dans le cadre de son programme de renforcement des capacités des leaders paysans, le CNCR organise les 25 et 26 juillet un atelier de formation de ses administrateurs sur les enjeux et défits de la gouvernance foncière au Sénégal. Cette formation se tient dans un contexte de réforme foncière qui mobilise beaucoup le CNCR et ses partenaires de la société civile membres du Cadre de réflexion et d'action sur le foncier au Sénégal (CRAFS). Elle permettra de préparer les administrateurs à la négociation avec l'Etat pour une réforme foncière en faveur du développement durable de l'Agriculture familiale au Sénégal. 

Actualités

Scroll To Top