LE CNCR ET LE ROPPA REFLECHISSENT A L’ELABORATION D’UNE STRATEGIE REGIONALE D’INSERTION DES JEUNES DANS LE SECTEUR AGROSYLVOPASTORAL ET HALIEUTIQUE.

En Afrique de l’Ouest, la forte croissance démographique induit trois principaux enjeux que sont la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, la gestion durable des ressources productives et l’emploi des jeunes, notamment les jeunes ruraux. Selon la CEDEAO, plus 10 millions de jeunes arrivent chaque année sur le marché de l’emploi en Afrique de l’Ouest. Pendant ce temps, tous les acteurs s’accordent à reconnaitre que le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique offre un potentiel de création d’emplois qui constitue aujourd’hui une bonne opportunité pour résoudre de manière définitive la problématique du chômage des jeunes, en particulier des jeunes ruraux.

C’est fort de ce constat que le CNCR et le Réseau des Organisations Paysannes et Producteurs Agricoles d’Afrique de l’Ouest (ROPPA) s’activent depuis ces dernières années à l’installation des jeunes dans ces secteurs clés de nos économies. C’est cela qui a justifié l’organisation d’un atelier régional à Dakar du 08 au 10 Mai 2018 qui a regroupé 38 acteurs provenant de l’ensemble des plateformes du ROPPA et de ses partenaires (8 femmes, 13 jeunes, des leaders paysans et des membres de l’équipe technique des plateformes et du Secrétariat Exécutif) autour de la problématique.

L’objectif général de cette rencontre était de contribuer à la transformation de l’agriculture Ouest africaine par l’identification de réponses paysannes pertinentes concernant le problème de l’emploi des jeunes ruraux en particulier dans les métiers du secteur agro- sylvo- pastoral et halieutique. Le constat a été que les initiatives pour appuyer les jeunes, pour diverses raisons, n’ont pas apporté des changements significatifs et des impacts larges. Par exemples, les mesures d’intervention des organisations paysannes et des partenaires au développement sont très souvent à petites échelles alors que la demande est forte et massive. Les propositions des Etats, très souvent sont inadaptées, marquées par des problèmes de ciblage et conjoncturelles alors que le problème d’emplois des jeunes nécessite des réponses structurelles, cohérentes et inscrites dans la durée.

Ainsi, durant cet atelier, les participants ont convenu de retenir que les causes du problème de l’insertion des jeunes sont d’ordres structurels et conjoncturels. Structurelles car liées à la nature des systèmes de production, l’existence de pesanteurs sociales relatives à l’accès aux facteurs de production. Conjoncturelles du fait des facteurs liés au statut du métier d’agriculteurs, des mesures d’accompagnement insatisfaisantes et défaillantes, environnement politique encore faiblement ouvert à la promotion des produits locaux…). Il apparait également que l’installation  des jeunes ne doit pas être exclusive au secteur de la production primaire et doit se faire le long des Chaines de valeurs (CVA).

L’architecture stratégique du ROPPA consiste à soutenir l’établissement du statut du jeune au sein des Exploitations Familiales, l’amélioration et la facilitation de l’accès aux ressources productives aux jeunes et l’influence aux politiques à créer un environnement favorable.  Les participants ont proposé plusieurs actions et leviers pour opérationnaliser cette architecture stratégique. On peut retenir entre autres  la mise en débat de la problématique au sein des Exploitations Familiales et Organisations Paysannes ; le recensement et la documentation de tous les fonds publics existant en faveur des jeunes afin d’en analyser leurs modalités d’accès; soutenir la connexion entre les jeunes au sein des différents Collèges ; repérer les grands évènements pour entamer le plaidoyer au nom des jeunes et par les jeunes ; définir le portage politique (levier) des leaders paysans.

Le portage de cette activité est confié au CNCR et une feuille de route a été établie pour un suivi de ces recommandations.

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top