Les points phares de la contribution de la société civile à la Revue conjointe du secteur agricole

Le CNCR, en sa qualité de président du Groupe de Dialogue Politique et Social (GDSP), a dirigé les réflexions sur la contribution de la société civile à la Revue conjointe du secteur agricole 2016. Les travaux ont abouti à la réalisation d’un document de contribution provisoire qui a fait l’objet d’une validation le 21 août.

 

Pour ce qui est de la sécurisation des terres, l’implication de la société civile peut être appréciée à trois niveaux : sa contribution au processus de réforme foncière en cours, son développement d’initiatives de sécurisation et de gouvernance foncière et enfin un accompagnement des communautés locales dans la défense de leurs intérêts et droits fonciers. Les organisations de la société civile ont aussi menées plusieurs activités pour faciliter l’accès des exploitations familiales aux ressources financières, aux équipements et aux intrants parmi lesquelles on peut citer en exemple la Fédération des périmètres autogérés, membre du CNCR, qui a contribué à la mobilisation des centaines de millions auprès de la CNCAS pour le financement de la campagne agricole 2016 des 15593 attributaires qu'elle accompagne dans la production 113 560 tonnes de riz.

 

Par ailleurs, des efforts importants ont été réalisés auprès de la jeunesse sénégalaise. Le CNCR a par exemple appuyé la formation de 100 jeunes en production avicole en favorisant l’installation d’un centre incubateur à l’ENSA en partenariat avec le CECI. Les soutiens financiers octroyés à 20 projets de 34 jeunes ont permis à ces derniers de démarrer leurs fermes avicoles. On peut aussi noter des efforts énormes de la société civile dans la formation des producteurs à travers la contribution au renforcement des capacités de plusieurs milliers de producteurs agricoles et acteurs locaux. Les formations ont porté entre autres sur la législation foncière au Sénégal et les directives volontaires de la FAO, l’éducation financière, le développement de technologie de gestion durable de la terre, l’agriculture durable résiliente aux changements climatiques, les techniques de transformation et valorisation de la production agricole, etc.

 

Plusieurs plateformes de concertation, qui contribuent à l'harmonisation des positions de la société civile, sont aussi actives et travaillent ensemble à l'influence des décisions politiques. Il s’agit entre autres du Cadre de réflexion et d'action sur le foncier, la Plateforme Non aux APE, la Plateforme sur l’agro écologie, la Plateforme des acteurs sur les directives volontaires, la Plateforme pour le renforcement de la nutrition et de la sécurité alimentaire (SUN), etc. 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Aucun événement

Actualités

Scroll To Top