[Nouvelles des membres] Travailler à la souveraineté alimentaire par la promotion des céréales locales : succès d'un projet de la FONGS

La FONGS, en collaboration avec le CNCR, organisait le 18 mai dernier à Dakar un atelier de partage des premiers résultats du projet « Promotion de la souveraineté alimentaire par la valorisation des ressources locales au Sénégal ». Ce projet découle de la volonté de la FONGS d'adresser le problème de la dépendance du pays aux importations alimentaires. En effet, le Sénégal importe 46% de ses besoins alimentaires. Le principal produit importé est le blé, dont 90% des quantités importées sont destinées à la production de farine pour le pain, soit près de 360 890 tonnes de blé en 2012, pour une valeur de plus de 164 millions de dollars (82 Milliards FCFA).

Pour contribuer à inverser la tendance, parallèlement à son engagement dans le projet « panification des céréales locales » mis en œuvre par l'ASPRODEB, la FONGS a initié, en partenariat avec l’Association française SOL, un projet visant le renforcement des capacités des boulangers ruraux et des femmes transformatrices/ restauratrices à valoriser les céréales locales, tout en cherchant à améliorer en amont la productivité au niveau des exploitations familiales. L’enjeu majeur autour de ce projet est la création d’un modèle reproductible pertinent de chaîne de valeur autour de produits vivriers locaux en substitution au blé dont l’importation accroit la dépendance alimentaire et économique du Sénégal.

D'une durée de 3 ans, ce projet, qui a débuté en 2015 vise :

  • Le développement des activités des boulangers ruraux et des femmes transformatrices autour des céréales locales ;
  • Le renforcement la filière céréalière aux différents niveaux : production, transformation primaire et commercialisation;
  • L'augmentation de la consommation des produits à base de céréales locales en substitution au blé.

À 6 mois de sa fin, il est déjà possible d'affirmer que ce projet a permis à 150 exploitations familiales agricoles de bénéficier de la contractualisation de leur production de céréales. Il a aussi contribué au renforcement de l'auto emploi de 36 boulangers ruraux et de 180 femmes transformatrices/restauratrices.

La FONGS, accompagnée de son réseau et de ses partenaires, réfléchit maintenant à la mise en échelle de ce projet qui était jusqu'à maintenant expérimenté dans les régions de Thiès, Kaolack et Kaffrine.

 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Aucun événement

Actualités

Scroll To Top