Vers l'élaboration d'une stratégie paysanne pour l'adaptation aux changements climatiques

Dans le cadre du programme des Savoirs des gens de la terre d'UPA Développement international, le CNCR organisait à Thiès du 5 au 7 avril un atelier national sur le thème « L'agriculture familiale : stratégies d'adaptation aux changements climatiques pour une sécurité alimentaire durable ». À partir d'échange d'expériences concrètes  et de réflexions sur le rôle des organisations de producteurs dans le développement et l’application de mesures favorisant l'adaptation des exploitations familiales, cet atelier visait à dégager les grandes lignes d'une stratégie paysanne pour faire face aux changements climatiques.

 

Des conséquences bien réelles

 

Les échanges ont permis d'identifier que les conséquences des changements climatiques sont bien réelles et importantes pour les exploitations familiales : diminution de la production agricole et réduction de la taille des troupeaux en raison de l'abaissement de la pluviométrie, raréfaction des ressources naturelles, disparition de la faune, augmentation des périodes de soudure et accroissement de l'insécurité alimentaire des familles, compétition pour les ressources et augmentation des conflits intra et intercommunautaires, etc.

 

Résilience des exploitations familiales et rôle des organisations de producteurs

 

Il a toutefois été mis de l'avant que les exploitations familiales font déjà preuve de résilience face aux changements climatiques en mettant en œuvre une diversité de stratégies d'adaptation. Parmi celles-ci, notons la pratique de la culture par association, l'aménagement du territoire pour faire face à l'érosion des sols, la sélection des variétés semencières adaptées, la mise en culture de variétés à cycle court, l'élevage d'animal à cycle court et la gestion communautaire des troupeaux.

 

Les représentants des différentes fédérations membres du CNCR se sont entendus pour dire que le rôle des organisations de producteurs (OP) sur cette question était grand. Le repérage, la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques paysannes, la sensibilisation des exploitations familiales à la problématique des changements climatiques, la contribution à la création de dynamiques territoriales de développement et la création d'alliance avec la recherche agricole sont quelques unes des fonctions que les OP assument ou devraient assumer.

 

Clubs-conseils en environnement : une initiative québécoise inspirante

 

Mario Vincent, membre de l'Union des producteurs agricoles (UPA), a aussi inspiré l'assistance en présentant l'expérience de la mise sur pied au Québec des Clubs-conseils en environnement. Ces Clubs-conseils offrent des services-conseils individuels et collectifs et des services d'accompagnement pour l'adoption de pratiques agricoles durables. Initiés et toujours portés par les producteurs, ces clubs ont été créés pour offrir une contre-expertise aux agrobusiness, de plus en plus présentes en matière d'accompagnement des agriculteurs. En plus des gains environnementaux qu'elles génèrent, les gains financiers obtenus par l'adoption de ces nouvelles pratiques dépassent le coût des cotisations que les producteurs investissent dans ce système d'accompagnement.

 

Les changements climatiques, une priorité nationale

 

Des présentations de la FAO, de la Direction de l'Agriculture, du Centre de suivi écologique et de la Direction de l'Environnement et des Établissement classés ont également permis de constater l’existence d'une réelle volonté politique des autorités sénégalaise pour apporter des réponses efficaces et durable à travers une stratégie nationale qui mobilise tous les acteurs.

 

Vers une stratégie paysanne d'adaptation aux changements climatiques

 

La stratégie paysanne pour l'adaptation aux changement climatiques s'inscrira donc dans une perspective multi-acteurs et visera la consolidation d'exploitations familiales reproductibles disposant d'une base productive régénérée et assurant pleinement ses fonctions de production, de gestion des ressources naturelles  et de transmission des savoirs.

 

À consulter

 

3 vignettes informatives - changements climatiques et exploitations familiales

Entrevue vidéo avec Nadjirou Sall sur les éléments d'orientation de la stratégie paysanne 

Entrevue vidéo avec Ibrahima Seck, coordonateur de la FENAB 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top