VALIDATION DES PROPOSITIONS DE PNIASAN DU GDSP POUR UNE GOUVERNANCE INCLUSIVE ET UNE RESPONSABILITE PARTAGEE

Le Groupe de Dialogue Social et Politique (GDSP), en coordination avec le Cadre national de Concertation des ruraux (CNCR) a  procédé, hier mercredi, à la validation des propositions des organisations paysannes et de la société civile, dans le cadre du processus de formulation du Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire (PNIASAN). Les participants disent espérer, a l’issus de cet atelier, une gouvernance inclusive et une responsabilité partagée dans la gestion des programmes  de développement agricoles du Sénégal.  
 

Le Groupe de Dialogue Social et Politique (GDSP), dans le cadre du processus de formulation du Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire (PNIASAN), a procédé hier, mercredi 13 décembre, à la validation des propositions des organisations paysannes et de la société civile. Le but de cette rencontre, coordonnée par le Cadre national de Concertation des ruraux (CNCR), est de valider les propositions paysannes et de la société civile regroupées autour du (GDSP) pour une gouvernance inclusive dans la gestion des programmes de développement agricole.
 
Selon Thierno Cissé, assistant au coordinateur de la Cellule d’appui technique du CNCR, cet atelier de validation est le fruit d’un long processus de concertation et de  consultation ayant permis de formuler des propositions venant des producteurs agricoles notamment les agriculteurs, les éleveurs, les pêcheurs, les exploitants forestiers, mais également des acteurs de la société civile. «Ça a démarré, au niveau, national par un atelier méthodologique pour définir la démarche de formulation de notre contribution. Et, par la suite, des ateliers ont été organisés dans les 6 zones agri-écologiques (Niaye, Silvo-pastoral, la Vallée du fleuve Sénégal, le bassin arachidier, la Casamance et le Sénégal oriental). Donc, cet atelier permet de partager la synthèse, les observations et les contributions de ces différents acteurs, dans le cadre du PNIASAN», informe Thierno Cissé. «Notre objectif, poursuit-il, est de consolider tout dans un document qui sera partagé avec le ministère de l’Agriculture mais également avec le comité de pilotage du PNIASAN, préside par le Premier ministre».
 
A l’en croire, les préoccupations sont nombreuses. Néanmoins, les plus importantes restent  la question «de la gouvernance globale des investissements dans le secteur agricole où les acteurs ont beaucoup insisté sur le besoin de renforcer des mécanismes de gouvernance inclusive. A cela s’ajoute le problème d’intégration des acteurs de la société civile dans la mise en œuvre de ces programmes. Notre rôle ne doit pas se limiter seulement à contrôler l’action de l’Etat. Car nous estimons que la société civile a beaucoup de choses positives qui peuvent permettre à accélérer l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés en termes d’investissements agricole et rural. Et, nous estimons que dans la mise en œuvre du programme, (il faut que) les responsabilités soient partagées».
 
Par ailleurs,  selon le Secrétaire général du CNCR, Amadou Moctar Mbodj, depuis 11 mois, le GDSP travaille sur ces propositions dans 6 zones du pays  pour soutenir les sans voix. «De nombreuses propositions par rapport à l’alimentation, aux ressources halieutiques pastorales ont faites, et nous  sommes là pour porter la voix des éleveurs, des agriculteurs, des pêcheurs, exploitants forestiers mais également des jeunes et des femmes. Nos attentes, c’est que ces propositions soient écoutées et que donc on va les intégrer dans la mise en œuvre de ce PNIASAN», a espéré Amadou Moctar Mbodj.

Source : Oumou ANNE | 14/12/2017 | 10H42 GMT -  Sud Quotidien.

 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top