PAOPA

Le Programme d’appui aux organisations paysannes africaines (PAOPA) est un programme pilote qui a été lancé en 2009 pour renforcer la capacité des OP des pays d’Afrique. Il s’agissait du premier programme lancé à l’échelle du continent africain par les quatre réseaux régionaux d’OP en Afrique sub-saharienne (EAFF, PROPAC, ROPPA et SACAU) pour travailler ensemble au sein d’un même programme à l’appui du développement institutionnel de leurs organisations à tous les niveaux. La phase pilote a été financé par l’Union européenne et le FIDA.
La phase principale du PAOPA (2013-2017) prend appui sur les résultats et les enseignements tirés de la phase pilote pour amplifier les activités et la portée du programme. Les activités de la phase principale sont regroupées autour de 4 composantes :

  1. Composante 1 - Renforcement institutionnel ;
  2. Composante 2 - Participation à l’élaboration des politiques ;
  3. Composante 3 - Fourniture de services économiques ;
  4. Composante 4 – Appui aux activités panafricaines.

La portée géographique du programme a été élargie en incluant l'Afrique du Nord grâce á l'entrée d'un cinquième réseau régional, l’UMNAGRI (Union Maghrébine et Nord Africaine des Agriculteurs) qui s’est associé à la phase principale. Le programme soutient actuellement 68 organisations paysannes nationales (OPN) dans 49 pays, leurs cinq réseaux régionaux et la PAFO (Organisation Paysanne Panafricaine).
Le FIDA supervise et cofinance la phase principale du PAOPA. L’Union européenne (EU), la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération suisse et l’Agence Française de Développement (AFD) apportent des fonds par l’intermédiaire du FIDA. Le coût total du programme est 19,9 millions d’EUR.
Les fonds sont adressés aux réseaux régionaux qui les affectent aux OPN. Les réseaux régionaux sont responsables de la coordination générale et de la mise en oeuvre des activités dans leurs régions. Les OPN collaborent à l’exécution du programme et sont responsables des activités au niveau national.
L’objectif global de la phase principale du PAOPA est d’améliorer les moyens d’existence et la sécurité alimentaire des petits agriculteurs et producteurs ruraux africains.
L’objectif spécifique du programme est d’aider les OP africaines à devenir des organisations plus stables, plus performantes et plus responsables, afin qu’elles soient à même de représenter efficacement leurs membres et de les conseiller sur leurs activités agricoles.
Les résultats suivants en sont attendus :

  • Résultat no1: Renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles des OP (Composante 1 – Renforcement institutionnel) 4
  • Résultat no 2: Renforcement des capacités d’influence des OP nationales et régionales sur les politiques dans des domaines prioritaires (Composante 2 – Participation à l’élaboration des politiques)
  • Résultat no 3: Amélioration des capacités entrepreneuriales des OP et leur participation aux filières (Composante 3 – Fourniture de services économiques)
  • Résultat no 4: Renforcement des capacités de l’Organisation paysanne panafricaine à participer aux processus d’élaboration et de négociation des politiques relatives à l’agriculture et au développement rural au niveau continental et international. (Composante 4 – Appui aux activités panafricaines).
Fichier attachéTaille
PDF icon rapport_annnel_paopa_2014_fin.pdf1.66 Mo

Projets et programmes

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top