DECLARATION SUR LA GOANA ET LE PROGRAMME AGRICOLE 2008\2009

Monsieur le Président de la République a lancé le 18 Avril 2008 la GOANA ou « Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance » en présence du gouvernement et de l’administration territoriale.

La GOANA vise à atteindre l’autosuffisance alimentaire à très court terme. Il fixe ainsi des objectifs quantitatifs de production de 500 000 tonnes de riz, 2 000 000 de tonnes de maïs, 3 000 000 de tonnes de manioc, 2 000 000 de tonnes pour les autres céréales, 400 millions de litres de lait et 43 500 tonnes de viande.

Le Président de la République a lancé un appel à la mobilisation de tous les Sénégalais pour la réalisation de ces objectifs.

Le coût de la GOANA a été estimé autour de 344 milliards de francs cfa pour la seule campagne agricole  2008\2009 dont seuls 32 milliards seraient disponibles sur le budget consolidé d’investissement. Ces coûts ne prennent pas en compte la production de lait et de viande, ni les coûts des pluies artificielles et aucune piste claire, n’est dégagée pour combler le gap de 314 milliards.

Les organisations membres du Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux, le Bureau Exécutif et le Conseil d’Administration du CNCR se sont successivement réunis pour analyser la GOANA et définir la position officielle du CNCR par rapport au projet présidentiel.

Le CNCR a toujours soutenu l’idée qu’il fallait des investissements massifs pour le développement de l’agriculture en général et l’autosuffisance alimentaire en particulier.

Le CNCR et l’ensemble de ses membres constatent, encore une fois, que les Autorités de l’Etat, malgré les engagements pris dans le cadre de la loi d’orientation agro-sylvo- pastorale votée en 2004, n’ont pas jugé utile de se concerter avec les principaux acteurs que sont les organisations de producteurs agricoles et ne les ont toujours pas invitées à une concertation après l’annonce du projet. Il leur est donc impossible de se mobiliser suite à l’appel du Président de la république. Ils prennent les Sénégalais à témoin de cette attitude inacceptable de l’Etat et dégagent leur responsabilité quant à l’échec prévisible d’un projet auquel n’ont pas été associés ceux et celles qui cultivent, qui pratiquent l’élevage, la pêche et la foresterie dans ce pays.

 

Publications

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 14oct. 2016

    FORUM NATIONAL DES OP ET OSC SUR LA REFORME FONCIERE AU SENEGAL AU GRAND THEATRE

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués de

    Le forum qui réunira près de cinq (500) laeders et délégués des organisations paysannes et de la société civile sera une occasion pour restituer à la base du CNCR et de ses partenaires du CRAFS le travail effectué dans le cadre du processus de réforme foncière et le contenu du document de politique foncière afin de recueillir les avis.

Actualités

Scroll To Top